Loading

Communiqué de presse - 17 janvier 2017 - Fermeture de deux associations membres turques YAKAY DER et MAYA DER


COMMUNIQUÉ DE PRESSE Fermeture abusive de deux associations YAKAY-DER et MEYA-DER par les autorités turques Après avoir vu leurs activités suspendues par le ministère de l’intérieur le 11 novembre 2016 suite à la déclaration de l’état d’urgence en Turquie, l’association YAKAY-DER (Association pour la solidarité et soutien des familles de personnes disparues) et MEYA-DER, membres de la Fédération euro-méditerranéenne contre les Disparitions Forcées (FEMED) ont été définitivement interdites et fermées et leurs avoirs ont été saisis.

GAMBIE - «Vérité et Justice pour les disparus!»: déclaration finale


La Fédération euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées a organisé une formation en marge de la Commission africaine des droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) à Banjul (Gambie). Des militants des droits de l’Homme venus de différents pays, Burundi, Congo, Cote d’Ivoire, Maroc et Tunisie ont bénéficié de cette formation qui s’est tenue sous le thème « Vérité et Justice pour les disparus ! ». Les travaux de cette formation se sont penchés sur les normes et mécanismes africains de protection des droits de l’Homme.

KOSOVO - Interview du vice-président de "Sphresimi", HALIT BERISHA


Interview avec M. Halit Berisha, vice-président de l’association venant en aide aux familles des victimes de la guerre et de disparu(e)s Shpresimi, à Suharekë ainsi que membre du conseil de coordination de l’association kosovare pour les personnes disparues   En tant que personne impliquée sur le sujet des disparitions forcées, que pouvez-vous nous dire sur ce qu’il s’est passé au Kosovo entre 1998 et 1999 ?

Algérie : Journée internationale des victimes de disparitions forcées.


Préoccupée par la multiplication des disparitions forcées ou involontaires dans diverses régions du monde, l’Assemblée générale de l’ONU a fait du 30 août la journée internationale des victimes de disparitions forcées. En Algérie, alors que des voix s’élèvent dans la société civile pour affirmer que la politique de réconciliation nationale n’a pas permis de régler les dossiers et d’établir la vérité, le CFDA et SOS Disparus se saisissent de cette journée pour se joindre à elles.

Pages