Loading
×

SERBIE : Découverte d’un important charnier de victimes kosovares albanaises.


L’AFP Vladimir Vukcevic, le procureur serbe pour les crimes de guerre a anoncé : "Le Parquet serbe pour les crimes de guerre et Eulex (la Mission européenne de police et de justice au Kosovo) ont découvert ensemble un charnier contenant vraisemblablement les corps de 250 Albanais" du Kosovo.

Le charnier a été découvert dans l’étang d’une carrière à proximité de la ville de Raska (sud-ouest de la Serbie), à une dizaine de kilomètres du Kosovo a précisé le procureur. Les opérations d’exhumation devraient débuter prochainement. Le nombre des victimes est évalué actuellement sur la base de témoignages et de l’analyse de photos aériennes. "Nous démontrons une nouvelle fois que la Serbie ne cherche pas à éviter les épisodes sombres de son passé et qu’elle est prête à faire comparaître en justice tous ceux qui ont commis des crimes" indépendamment de leur nationalité ou de leur fonction, a déclaré M. Vukcevic. Les corps de centaines de civils tués au Kosovo ont été transférés et enterrés en plusieurs endroits de Serbie, notamment près de Belgrade, par les forces de police de l’ancien président yougoslave Slobodan Milosevic.

Le régime de Slobodan Milosevic voulait ainsi dissimuler des crimes commis au Kosovo pendant le conflit de 1998-1999, qui opposait les forces de Belgrade aux maquisards indépendantistes kosovars albanais. 
Les dépouilles de 830 victimes, des Albanais du Kosovo, ont été mises au jour en 2001 dans trois localités en Serbie.

Plus de 700 corps de Kosovars albanais ont été d’une part découverts dans la caserne d’une unité spéciale anti-terroriste de la police serbe à Batajnica, un faubourg du nord-ouest de Belgrade. 77 corps ont été découverts par ailleurs dans un centre d’entraînement de cette même unité, à Petrovo Selo, dans l’est de la Serbie. 50 autres corps ont été enfin découverts dans la localité proche de Perucac.

Un ancien haut responsable de la police et adjoint du ministre de l’Intérieur pendant le conflit, Vlastimir Djordjevic, est soupçonné d’avoir ordonné cette opération de dissimulation de preuves. Vlastimir Djordjevic est actuellement jugé par le Tribunal pénal international (TPI) de La Haye pour l’ex-Yougoslavie. Il est accusé de déportations forcées, d’assassinats, de persécutions d’Albanais du Kosovo pendant le conflit. Selon une liste provisoire, établie par un groupe de travail serbo-albanais chargé d’enquêter sur le sort des personnes portées disparues lors du conflit, 1862 d’entre elles, dont plus de 1000 Albanais, sont toujours recherchées.

Le conflit au Kosovo a fait environ 13.000 victimes, la plupart des Albanais du Kosovo. Après une intervention de l’Otan en 1999 qui a forcé le pouvoir de Slobodan Milosevic à quitter la province, le Kosovo a été placé sous administration de l’ONU. Le Kosovo a proclamé son indépendance en février 2008. Belgrade la conteste devant la Cour internationale de justice (CIJ) et considère toujours le Kosovo comme sa province méridionale.

©AFP / 10 mai 2010 - 07h47.

PDF :
علامات

العناصر الأخرى في FEMED