Loading
×

SERBIE : Extradition de Ratko Mladic.


Ratko Mladic épinglé par la justice pénale internationale, un pas en avanr contre l’impunité pour les familles de disparus. La Fédération Euroméditerranéenne Contre les Disparitions Forcées (FEMED) se félicite de l’extradition de Ratko Mladic vers La Haye où siège le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). 
Il doit y répondre de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Son arrestation est une grande victoire pour les familles des victimes du génocide de Srebrenica.

Ratko Mladic, surnommé « le boucher des Balkans » a été mis en accusation en 1995 par le TPIY, notamment pour le rôle qu’il est soupçonné d’avoir joué dans le massacre de près de 8 000 hommes et adolescents à Srebrenica en Bosnie Herzégovine. 
Les autres chefs d’accusation à l’encontre de l’ancien chef de l’armée bosno-serbe incluent: traitements cruels, complicité de génocide, actes de terreur illégaux à l’encontre de civils, persécutions, exterminations, meurtres, déplacements forcés et actes inhumains, attaques contre des civils et prises d’otages au cours des conflits en ex-Yougoslavie dans les années 1990.

Le 26 mai 2011, Ratko Mladic a été arrêté par les autorités serbes dans la province de Voïvodine, au nord de la Serbie, après seize ans de cavale. Ce dernier a été extradé vers La Haye, siège du TPIY. Cette arrestation souligne l’effort de la Serbie à coopérer avec la justice internationale afin de juger les criminels de guerre. Lors de la première audience devant le TPIY, vendredi 3 juin 2011, l’ancien général Serbe a refusé de plaider coupable des charges qui pèsent contre lui, charges qu’il a qualifié «d’odieuses ».

Le Tribunal a fixé la prochaine audience de son procès au 4 juillet prochain. Le procès de Ratko Mladic ne devrait pas commencer avant plusieurs mois. L’engagement d’une procédure judiciaire à l’encontre de Ratko Mladic marque un pas important pour toutes les familles de disparus dans leur combat pour la Vérité, la Justice et contre l’impunité.

La FEMED salue le courage, la détermination de ses associations membres, « Les mères de Srebrenica » et « Les femmes de Srebrenica » qui se battent chaque jour pour perpétuer la mémoire de leurs proches et demander sans relâche vérité et justice.

Paris, le 21 juin 2011

Nassera Dutour, Présidente de la FEMED.

Contact :

Secrétariat : 00 33 1 42 05 06 22
Nassera Dutour, Présidente : 00 213 7 74 55 18 82

PDF :
علامات

العناصر الأخرى في FEMED