Loading
×

EGYPTE : APPEL URGENT : Disparition de Mohammed Seddiq.


La Fédération Euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées (FEMED) vous prie d’intervenir de toute urgence concernant la situation suivante en Egypte.

Circonstances de la disparition : La FEMED a été informé par Sebah Abd El Fatah Mohammed de la disparition de Mohammed Seddiq Tawfiq, fils de Sebah Abd El Fatah Mohammed. Selon les informations recueillies, Mohammed Seddiq Tawfiq, de nationalité égyptienne, né le 05/02/1987, diplômé en licence de commerce extérieur, résidant au Caire a disparu depuis le vendredi 28 janvier 2011. Sa famille n’a cessé de se mobiliser depuis lors. Mohammed Seddiq Tawfiq participait depuis le début du mouvement aux manifestations pacifiques de la Place Tahrir au Caire. Ce 28 janvier 2011, en sortant de chez lui, il a prévenu sa mère qu’il se rendait à la place Tahrir, mais il n’en est pas revenu. Lorsque sa mère a essayé de le joindre vers 16h30 le même jour sur son téléphone portable, celui-ci était éteint. Elle s’est alors rendu Place Tahrir à sa recherche. Elle a regardé sous toutes les tentes, elle a questionnée toutes les personnes qui s’y trouvaient, elle a passé des annonces dans des microphones, sans succès. Elle a tout de suite orienté ses recherches vers les hôpitaux de la ville. Elle a visité exactement six hôpitaux sans trouver son fils. Elle s’est ensuite rendue dans des prisons militaires, Al Khalifa Al Mamoun, Sin-28 et Kilomètre 32, sur la route entre Le Caire et Suez. Elle est allée au département de la sécurité de l’Etat. Elle est également allée chercher dans les prisons d’Al Fayoun, Tora, Wadi Gedid et Natroun. Toutes ces recherches sont restées vaines.

Sebah Abd El Fatah Mohammed a ensuite initié des démarches administratives en se rendant au bureau du Procureur, puis à celui du Premier Ministre devant lequel ses proches ont organisé une manifestation. Le 16 mars 2011 elle a déposé une plainte au Conseil de sureté de l’Etat. Plusieurs lettres ont été envoyées au Ministère de la Santé et de l’Intérieur. Au mois de mars 2011, la famille a déposé une plainte au Procureur qui a transféré le dossier à l’avocat général. Différents membres de la famille, la mère, l’oncle, la sœur de Mohammed Seddiq Tawfiq ont été auditionnés au Commissariat. Au cours de ces auditions, des photographies de personnes décédées leur ont été montrées, aucune ne s’est révélée être celle de Mohammed Seddiq Tawfiq. La FEMED est gravement préoccupé par le sort et la sécurité de Mohammed Seddiq Tawfiq. La FEMED craint qu'il ne soit soumis à des tortures ou d'autres mauvais traitements.

En conséquence, la FEMED appelle les autorités à garantir son intégrité physique et psychologique conformément au droit international, en particulier la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques auxquels l’Egypte est Etat parti. La FEMED rappelle que l’Egypte n’a toujours pas signé la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. L’article 2 de cette Convention définit la disparition forcée comme : « l'arrestation, la détention, l'enlèvement ou toute autre forme de privation de liberté par des agents de l'État ou par des personnes ou des groupes de personnes qui agissent avec l'autorisation, l'appui ou l'acquiescement de l'État, suivi du déni de la reconnaissance de la privation de liberté ou de la dissimulation du sort réservé à la personne disparue ou du lieu où elle se trouve, la soustrayant à la protection de la loi ». La FEMED condamne les disparitions forcées et rappelle qu’en vertu de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies, l’Etat doit prendre toutes les mesures nécessaires pour enquêter sur les disparitions forcées.

Actions requises - La FEMED demande instamment aux autorités égyptiennes de :

  • Garantir en toute circonstance l’intégrité physique et psychologique de Mohammed Seddiq Tawfiq ainsi que de l’ensemble des citoyens égyptiens;
  • Mettre un terme à toute forme d’intimidation, de pression ou de harcèlement à l’encontre de Mohammed Seddiq Tawfiq;
  • Remettre Mohammed Seddiq Tawfiq sous la protection de la loi afin que celui-ci puisse jouir de ses droits les plus élémentaires;
  • Se conformer en toutes circonstances aux dispositions de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et des instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme liant l’Egypte et plus particulièrement la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

La FEMED vous invite à écrire aux autorités égyptiennes afin de relayer cet appel urgent.

Adresses :

Premier Ministre, Essam Sharaf

Magles El Shaab St., Kasr El Aini St.Cairo

Fax : +202 7356449 - 7958016

Ministère de la Défense, Mohamed Hussein Tantawi

23, khaleefa Al-maamon - Kobri El Kobba, Cairo

Fax : +202 22916227

Ministère de la Justice, Mohamed Abdel Aziz Ibrahim El gendy

Magles El Shaeb St. Wezaret Al Adl-Cairo

Fax : +202 27958103

Ministère de l’Intérieur, Mansour Abdel Kareem Mostafa Esawy

El Sheikh Rihan St.Cairo , Postal Code 11641

Fax : +202 27945529

Ministère des Affaires Etrangères, Nabeel Abdullah Al Araby

Masbero-Kornish El Nile St.Cairo

Fax : +202 25747839

His Excellency Mr. Hisham Badr

Mission permanente de la République arabe egyptienne auprès des Nations Unies à Genève

Avenue Blanc 49 (2nd Floor) 1202 Geneva

Fax : +41 22 738 44 15

E-mail : mission.egypt@ties.itu.int

Merci de bien vouloir informer la FEMED de toutes actions entreprises.

Tags:

admin

You may also like

0 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE