Loading
×


SERBIE : Extradition de Ratko Mladic.


Ratko Mladic épinglé par la justice pénale internationale, un pas en avanr contre l’impunité pour les familles de disparus. La Fédération Euroméditerranéenne Contre les Disparitions Forcées (FEMED) se félicite de l’extradition de Ratko Mladic vers La Haye où siège le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY).  Il doit y répondre de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Son arrestation est une grande victoire pour les familles des victimes du génocide de Srebrenica.

MAROC - 20 juin 1981- 20 juin 2011 : Commémoration du massacre et de la disparition arbitraire des citoyens.


Pour dénoncer l’augmentation abusive des prix des denrées de première nécessité imposée par le pouvoir, les deux principales centrales syndicales, la CDT et l’UMT, ont appelé à une grève générale qui était suivie dans tout le Maroc.La réponse du pouvoir à cette revendication légitime est la répression sanglante des manifestants : près de 1000 morts (114 selon l’IER en décembre 2005, 637 selon l’USFP, 800 selon le PPS…).

ALGERIE : Condamnation de l'Algérie par l’ONU


Le Comité des droits de l’Homme de l’ONU a pour la septième fois, condamné l’Algérie pour disparition forcée pendant la décennie noire. Avec l’entrée en vigueur de la Convention internationale sur les disparitions forcées, l’étau se resserre autour de l’État algérien qui interdit aux familles de disparus toute action judiciaire et toute recherche de la vérité.

EGYPTE : Appel urgent : Disparition de Mohammed Seddiq.


La Fédération Euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées (FEMED) vous prie d’intervenir de toute urgence concernant la situation suivante en Egypte : Circonstances de la disparition : La FEMED a été informé par Sebah Abd El Fatah Mohammed de la disparition de Mohammed Seddiq Tawfiq, fils de Sebah Abd El Fatah Mohammed. Selon les informations recueillies, Mohammed Seddiq Tawfiq, de nationalité égyptienne, né le 05/02/1987, diplômé en licence de commerce extérieur et résidant au Caire, a disparu depuis le vendredi 28 janvier 2011.

SYRIE : Halte aux arrestations arbitraires et aux disparitions forcées !


Le Réseau Euro-méditerranéen des Droits de l’homme (REMDH), la Fédération Euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées (FEMED) et le Centre de Damas pour l’Etude des droits de l’Homme (DCHRS) expriment leurs plus vives préoccupations face à la répression aveugle caractérisée par le recours systématique des autorités syriennes à des arrestations, des détentions arbitraires et des disparitions forcées[1].

Pages